Ostéopathie, Chiropractie, Kinésithérapeute – c’est quoi la différence?


Différences ostéopathe, kiné, chiropracteur | Tracey.Osteo | Ostéopathe| Il est impossible de décrire brièvement toutes les différences entre les trois professions, qui ont bien des points en commun. De plus est, chaque praticien a sa propre manière d’exercer sa profession. Or, voilà un petit aperçu des grandes lignes… L’Ostéopathie et la Chiropractie ont été fondées vers la fin du 19ème siècle, aux Etats-Unis. Il est dit que le fondateur de la Chiropractie, Daniel David Palmer (dont le fils a crée la première école de chiropractie), fut un des premiers élèves du fondateur de l’Ostéopathie, Andrew Taylor Still, avant de s’orienter vers une approche légèrement différente. Ceci explique les nombreuses similitudes des deux disciplines (surtout dans la croyance qu’il faut regarder l’être humain dans sa globalité, et dans le fait que les deux types de praticiens établissent leur propre diagnostic eux-mêmes. Les études d’Ostéopathie et de Chiropractie sont, en conséquence, longues). Dans la pratique, les soins chiropratiques dont nous avons été témoins, s’orientent très souvent autour des manipulations vertébrales, afin de remédier aux lésions positionnelles des vertèbres identifiées par le Chiropracteur, qui, selon lui, gênent le fonctionnement optimal du système nerveux. L’ostéopathe a tendance d’utiliser une gamme de techniques plus variées, par exemple, des techniques de tissu mou, d’articulation, d’énergie musculaire ainsi que des manipulations vertébrales, afin de traiter aussi bien les parties périphériques, et les parties centrales du corps, et le tout suivant le diagnostic ostéopathique établi. Les patients du Kinésithérapeute arrive par prescription d’un médecin. Le Kinésithérapeute n’établit pas donc de diagnostic, et il a suivi une formation plus courte. Le Kinésithérapeute passe beaucoup de son temps dans la rééducation des affectations de l’appareil locomoteur suite aux accidents, traumas et fractures ou bien suite aux malades neurologiques.

Est-ce que les soins ostéopathiques sont remboursés?


Ostéopathie et remboursements | Tracey.Osteo | Paris 8 | Les actes ostéopathiques ne figurent pas parmi ceux remboursés par la Sécurité Sociale, bien que la profession d’ostéopathe soit reconnue et réglementée par l’état français (décret n°2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie).

Par contre, les mutuelles sont de plus en plus nombreuses à rembourser partiellement ou intégralement des actes ostéopathiques et nous pouvons naturellement vous adresser des factures à cette fin, et vous aider, le cas échéant, à vous renseigner auprès de la votre.

Dois-je parler à mon médecin avant de consulter un ostéopathe?


l’ostéopathe et le médecin généraliste | Paris 8 | Tracey.Osteo Une des raisons pourquoi les études d’ostéopathie sont longues est parce-que l’ostéopathe suit également un cursus médical afin de connaître toutes les pathologies majeures et leurs signes d’alerte.

L’ostéopathe travaille en synergie avec le médecin. Il n’hésite pas à réorienter un patient vers un spécialiste médical si les symptômes présentés par le patient dépasse son champ de compétence, ou bien en cas de doute.

Donc, il n’est pas nécessaire de consulter son médecin avant de prendre rendez-vous chez l’ostéopathe. Par contre, si vous préférez le faire, allez-y – et n’oubliez par de lui dire par la suite si cela vous a fait du bien! Par contre, afin que votre ostéopathe puisse s’assurer qu’il agit en connaissance de cause, n’oubliez pas de donner tous les détails de votre historique médical à votre ostéopathe.

J’ai un peu mal, mais j’arrive à vivre avec..est-ce la peine de venir?


petits maux et ostéopathie| Tracey Betts-Allen | Paris 8 | Tracey.Osteo OUI, car en venant nous voir lorsque vous avez un peu mal peut empêcher une petite douleur de devenir une grosse douleur, qui, évidement est beaucoup plus gênant pour vous et, en fait, risque de prendre plus longtemps à soigner. Vous ne gagnez rien, ABSOLUMENT RIEN ,à attendre. Il y a toujours une raison pour laquelle une douleur apparaît et il vaut mieux la découvrir plus tôt que trop tard. Ne sous-estimez pas, non plus, la fatigue que peut engendrer des douleurs, aussi petites qu’elles soient.